Qq conseils de Gil Wolman et Guy Debord extraits de "mode d'emploi du détournement"

Publié le par Claire

Plusieurs lois (4) sur l'emploi du détournement se peuvent dès à présent établir.

 

1) C'est l'élément détourné le plus lointain qui concourt le plus vivement à l'impression d'ensemble, et non les éléments qui déterminent directement la nature de cette impression[...] 

 

2) Les déformations introduites dans les éléments détournés doivent tendre à se simplifier à l'extrême, la principale force d'un détournement étant fonction directe de sa reconnaissance, consciente ou trouble, par la mémoire... L'idée d'expression dans l'absolu est morte, et il ne survit momentanément qu'une singerie de cette pratique[...]

 

3) Le détournement est d'autant moins opérant qu'il s'approche d'une réplique rationnelle.  Plus le caractère rationnel de la réplique est apparent, plus elle se confond avec le banal esprit de répartie... Ceci n'est naturellement pas limité au langage parlé[...]

 

4) Le détournement par simple retournement est toujours le plus immédiat et le moins efficace[...] 

 

Des quatre lois qui viennent d'être énoncées, la première est essentielle et s'applique universellement. Les trois autres ne valent pratiquement que pour des éléments abusifs détournés.

Les premières conséquences apparentes d'une génération du détournement, [...] seront la réappropriation d'une foule de mauvais livres; la participation massive d'écrivains ignorés; la différenciation toujours plus poussée des phrases ou des oeuvres plastiques qui se trouveront être à la mode; et surtout une facilité de la production dépassant de très loin, par la quantité, la variété et la qualité, l'écriture automatique d'ennuyeuse mémoire.

 

 

Publié dans citations. Notes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article