Alain JOUFFROY- "Le verbe étranger" sur les noms "propres" et les noms "sales"

Publié le par Claire

..." J'ai toujours aimé les noms propres, tous les noms propres......par contre, j'ai toujours senti que, par rapport aux noms propres, les noms communs étaient incertains, suspects et même sales. ...Comme si leur usage inconsidéré pouvait me jouer des tours pendables, m'insuffler leur maladie, me contaminer. Très vite j'ai compris que, pour les employer sans se couvrir soi-même de leurs diverses saletés, il fallait donc les nettoyer....les nettoyer de leurs scories.

Le mot "saleté" lui-même m'a paru évidemment assez sale, et tout en nettoyant mon corps sous la douche...je me suis dit que je nettoyais simultanément mon corps et le mot saleté...

Le mot "savon" est d'autant plus sale qu'il épouse autant la saleté que le nettoyage.. Et puis le mot "serviette", le mot "éponge" et le mot "hygiénique", plus sale que beaucoup d'autres....A la limite le mot "merde" me semblait plus propre que beaucoup d'autres, parce qu'il implique l'initiale impérative "Merde!"

Alain JOUFFROY- "Le verbe étranger" sur les noms "propres" et les noms "sales"

Publié dans citations. Notes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article