Sexisme - dans la redistribution des rôles...des oubliés

Publié le par Claire (C.A.-L.)

 Dans la distribution des rôles

ce qui est visible et à posséder à tout prix  représente-t-il """la vérité toute entière""" ?

 

On n’ entend dans les médias, actuellement,  que les voix fortes féminines ayant pris acte ( manqué ?)  que les hommes avaient une place-forte  fantastiquement désirable enviable et tout et tout, la place de papa, en bref …

Elles trouvent qu’elles les valent bien, les papas, et que bon, elles sont ”à la hauteur”  de ceux-ci ceux-là, qu’elles surestiment et sur le pouvoir desquels elles fantasment...( car les fantasmes ne sont pas que sexuels !!!)

 

Parlons peu mais parlons bien :

Bon dieu, (et non pas Mon Dieu..., bien sûr) elles la veulent cette supposée place, entre le "bon" et le "bien”

 

OK, pourquoi pas ?

 

Mais  n’oublie-t-on pas les hommes qui peuvent avoir envie de jouer le rôle dévolu  soi-disant aux aux Ô femmes, le rôle de maman qui ne se débrouille pas forcément si mal et qui parfois/souvent/toujours se montre plus battante, plus aimante, plus intelligente que papa ?

 

Non ? Pas possible ? Hein, trivialement et franchement ...? Non ?


Je trouve qu’on ne les évoque pas assez médiatiquement, quand on se contente de procéder à des discriminations sexuelles “hors d’âge”, ces hommes qui ont aussi envie d’être eux-mêmes sans stéréotypes et qui ont  été eux aussi modelés par les “exigences” actuelles...

Signé :

une femme qui, dommage pour sa "liberté de penser"...,

a élevé 2 fils et a déjà 2 petits fils...

Dur dur de faire la part des choses ...