Enjeux de la lecture à voix haute

Publié le par Claire (C.A.-L.)

                                 http://journees-poesie-rodez.net/spip.php?rubrique2
                                       
                            Lire à voix haute :

« du côté du lecteur ou de la lectrice, c’est trouver et risquer cet endroit en soi ,
                                " point d’ancrage ou d’ enfance ",
de la langue, ou faire résonner les mots vers celui, celle qui doit les entendre.
                    Un équilibre à trouver entre sa voix et celle du poète .
Pour celui ou celle qui écoute c’est rompre la clandestinité du lecteur-intimiste
                                pour être dans une autre écoute du livre.
                 Une autre écoute de soi-même traversé par la chair des mots .
Eprouver la capacité de la voix à nous soulever et provoquer chez nous de la rêverie »
                                            soirée Kléber DROUHIN C C 11juin 2010 cliche Bernard Hamo

Publié dans Activités diverses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Bonjour,
je ne connaissais pas le poète lorrain Alain Jean-André pourtant, je suis de Lorraine !

Merci de nous faire partager cela.

A bientôt, je l'espère, sur la communauté.
Amitiés du pavillon mélancolique.
Répondre
L
Bonjour,
étant professeur, je lis souvent des textes à voix haute à mes élèves et je leur demande aussi de lire à voix haute. Et je me rends alors compte à quel point cette lecture peut changer un poème,
briser la solitude du lecteur et donner de l'intensité aux vers.
Répondre
L
La lecture à voix haute pourrait-être un aboutissement pour les textes poétiques (mais aussi toute sorte d'autre texte) peut- être plus que la lecture silencieuse et solitaire ????
Répondre