01 poème 1

« MadamMadamMadam… »

Un minibus rouge.
Mais qu’est-ce qu’il me veut, ce gamin ?
« MadamMadamMadam… »

Oui, je suis moche et puis après ?...
…Et puis, vieille, ça te, défrise, mon petit, bonhomme ?
Ta mère elle deviendra, comme ça aussi plus tard.

Peut-être qu’il a vu que j’étais triste ?
C’est possible ? …
…Qu’un jeune que je ne connais pas, me croise un quart de seconde et comprenne que j’étais triste ?
…et que donc, même si je ne pleurais pas…
j’étais pas loin ...
que j’avais passé le réveillon du Nouvel An
… c’est quelque chose, le Nouvel An,
toute seule…

Tu crois que le môme il l’avait vu ?
Dans mon coin.
Comme si j’avais jamais compté
pour personne.
Rien fait
pour personne.
Réchauffé personne.
Chanté pour personne.
Tout doucement, murmuré à l’oreille...

Mensonges ?

Moi je crois que c’est possible,
les mômes voient tout.
Comprennent tout.
C’est vrai, rigole pas.
J’crois qu’il ne se moquait pas de moi.
Il comprenait juste, quoi.
La réalité. La vérité.

Mais ce qu’il m’a dit,
Surtout,
par la fenêtre
entrouverte
Du fond d’un minibus,
puis il a disparu,
c’est que j’étais encore là.


Vivante.
Qu’on pouvait me parler.
M’interpeller
Dans la rue.
Anonyme.
Là.

Oui, c’est ce qu’il m’a dit.

Et aussi …« Ma p’tit vieille, t’es qu’une p’tit’ vieille, et pas très jolie, pas maquillée, pas souriante, pas marrante. »
Ça c’est sûr.


Oui, mais
si
toi,
petit,
tu m’as apostrophée,
c’est peut-être que la petite vieille…
avec ses rides,
parfois même, ça arrive,
si,
quand un minibus rouge est passé,
avec
un petit sourire, en coin,
pas toujours, c’est sûr…


Tu t’es dit,
je ne sais pas, moi,
que ça pourrait être… une amie,
comme une sorte de grand-mère,
qui veille au grain,
et que si, tous les deux,
vous vous êtes croisés,
c’est pas pour rien.

Qu'il y a forcément quelque chose de bon ,
de beau à faire,
ici,
pour toi,
pour elle,
pour ceux que tu appelles
que tu aimes, qui t’aiment, même si …

on n’en sait rien non plus,
de ça.
Rien du tout.

« MadamMadamMadam… »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :