Je requiers...

Publié le par Claire (C.A.-L.)

 

 

dedans dehors-copie-1

 

 

 

Je requiers

Les hautes exigences d'une incalculable distance

qui émergera infinie gracieuse et concentrée irradieuse mais à temps s'arrêtant

pour éviter - en souffle souple de feu exténué,

dont la douceur légère se fera imperceptible comme une aile de papillon

qui se pose sur la fleur

dont il vole la couleur -

l'engourdissement fatal.

 

Je requiers aussi

La perfection à venir

qui absorbera le passé : rapprochement sans limite

dont l'intérieur deviendra visible et immense.

 

***

 

Au lieu-dit Golgotha

Mise à mort

" Pour avoir privilégié le fond à la forme

la pensée au jargon." 

C.A.-L.

Publié dans Activités diverses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

le pavillon melancolique 03/05/2012 20:39

..."l'engourdissement fatal" si la distance, l'envolée n'est pas maîtrisée, arrêtée à temps.

le pavillon mélancolique 03/05/2012 20:37

"je requiers
La perfection à venir"

Ce poème "mystique" est très fort et sa voix est forte, impérieuse comme cette "haute exigence" qui apportera l'engourdissement fatal.