Relation Théâtre/Poésie - Daniel KEENE. Lien UBU (Relecture d'un article du 30/12/2012)

Publié le par Claire

                                                                                                                                  100 0876

UBU 20/21 2001  Relation théâtre / poésie. Là où "ce qui importe, c'est le langage". 

Daniel Keene, "La liberté de l'étranger" texte traduit en français par Séverine Magois.
 DK répond aux questions de  Chantal Boiron
J'ai l'impression d'être encore aujourd'hui, en décembre 2015, à 100% d'accord avec ce que dit Daniel Keene

Daniel Keene "Je pense qu’une pièce est comme un poème dans la mesure où un poème, c’est du langage sous pression, comme une langue pressurisée, parce que vous ne pouvez pas écrire de mots superflus. Le langage est ce qui importe. Au théâtre, bien sûr, c’est pareil : la langue que vous écrivez doit être entendue et ne peut être entendue qu’une fois. Vous ne pouvez pas revenir en arrière. (...) les mots doivent être en mesure de charrier leur sens, leur émotion et leur intention sur-le-champ, immédiatement.(...)

Et la poésie est à l’origine un art oral – quelque chose qui est proféré et non écrit. Le lien avec la poésie se situe également ici, le théâtre étant quelque chose qu’il faut entendre. (...) J’aime écrire des choses qui peuvent être perçues comme ambiguës(...) comprimer la langue et ensuite de la rendre immédiate et musicale. 

(...) la même idée que pour la poésie. La poésie, la poésie lyrique en particulier, porte en elle une musicalité quand elle est lue à haute voix. (...) Le théâtre est le lieu du langage. C’est un lieu d’images aussi. (...) tout commence par les mots. Et le rythme(...)

Publié dans autour du théâtre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article