Marcelin Pleynet à Alain Veinstein (91) "C’est ma vie qui change les livres ; c’est ma biographie qui transforme ma bibliothèque. Je ne peux pas lire au passé, je lis toujours au présent"

Publié le par Claire

                        P. Sollers (sur Francis Ponge )

"...Il n’y a pas de petits sujets, ou plutôt la moindre chose, la moindre syllabe, peuvent nous transporter, d’un coup, dans des dimensions inconnues et paradisiaques. Le Préle Verre d’eau...

Bien entendu, Ponge a beaucoup médité sur La Fontaine, et son ambition (la plus déconcertante, la plus à contre-courant, et peut-être la plus actuelle) aura été d’arriver à des condensations simples et mémorables, dictons, proverbes, moralités.

Le vrai "post-moderne", en un sens, c’est déjà lui, Lautréamont etMontesquieu mis sur le même plan, sans coupure, de même que Rimbaud et Malherbe, Picasso et Chardin.

... le "programme" de Ponge me paraît toujours juste : " Il faut travailler à partir de la découverte, faite par Rimbaud et Lautréamont, de la nécessité d’une nouvelle rhétorique. Et non à partir de la question que pose la première partie de leur oeuvre. " (My Creativ Method).

Cette "nouvelle rhétorique" (qui évoque souvent la tentative de Joyce) donne naissance à des catégories décalées :

 la réson, plus fiable que la raison (les mots d’abord, les idées ensuite),

et l’objeu (l’homme encombré d’images et d’objets se met à jouer, comme automatiquement, avec eux).

 

Proust : l’imparfait de Flaubert renouvelle davantage notre vision du monde de Kant. Le Soleil placé en abîme, dans cette visée, est un des sommets de Ponge, son "grand oeuvre" désespéré. Froidement, il n’a pas hésité à avouer ses tâtonnements, ses divagations, ses délires, ses impasses. Il est bien le seul poète à avoir démystifié l’inspiration poétique, à avoir osé montrer ses brouillons. Les esquisses de Ponge : ses croquis, ses encres, ses trouvailles de traits, ses répétitions acharnées."

Publié dans citations. Notes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article