Redécouverte (1/2) du poète Georges PERROS ( 1923- 1978 )

Publié le par Claire

"La poésie est dans la rue, dans le ruisseau,
elle est tout à fait dénuée de hiérarchie, elle ne sait pas. Elle ne sait rien. Elle est le chant de notre ignorance. Elle ne connaît pas son homme, ni ses amours, ni ses idées politiques, ni ses ambitions sociales.
Elle est ce qui est toujours là, dans nos jours et nos nuits difficiles. "  



( La parole "poétique" est espoir, mais elle n'est qu'"avant-dire", "avant-propos" et ainsi
impuissance à dire le dire véritable  qui se dit en silence.)

" Je ne saurais vous dire tout
Et ne pourrais car le mystère
c'est bien cela vouloir tout dire
et s'apercevoir à la fin
que la marge est tout aussi grande
qui nous sépare du prochain
Pendant qu'on écrit l'existence
que l'on dit avoir bouge et change
et quand on parle à un poète
de son dernier recueil il est
depuis longtemps miné par l'autre
aussi brûlant définitif
qu'il nous fera lire demain
Si nous vivions siècles durant
on n'en finirait pas d'aller
au seuil de notre vérité
qui recule quand on la presse
et nous envahit quand on dort "

( Une vie ordinaire

Publié dans citations. Notes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article