"Gants" A la manière de ...Nathalie QUINTANE

croquis a      croquis a                                                                                                                           Visage-couche.JPG aquarelle  b "visage couché" carant

 

 

Quand je m'assois à la table sur laquelle est posé mon ordinateur, je ressens dans mes doigts des picotements ou des vibrations et parfois même les deux successivement.

Devant la porte du palais des congrès, à Cannes, des comédiens ont laissé l'empreinte de leurs mains.

Si le sol garde l'empreinte d'une tête et d'un corps, c'est que le propriétaire de ce corps-là est sans doute mort.( aquarelle b " visage couché Carant )

L'ombre de mes deux mains, si je les agite souplement, joyeusement d'avant en arrière un peu latéralement  - en ayant pris, au préalable, bien soin de les coller l'une contre l'autre au niveau du poignet, juste avant que cette partie de mon corps ne prenne le nom précis de "main" formée d'une paume et de 5 doigts ( croquis a ) - ressemble à un papillon battant des ailes.

Les gants ne peuvent pas seuls devenir papillons. Ils sont mous et restent en boule ou allongés souvent en attente dans les sacs, les poches ou les tiroirs.

Les gants en cuir fin ont une propension plus grande que les gants tricotés à habiller des mains qui auront envie de papillonner.

Ils ne sont pas toujours bleutés comme les feuilles du Gommier bleu qu'on appelle aussi Eucalyptus. 

Pourtant le Gommier bleu se plaît dans les terrains marécageux où des papillons jaunes volettent.

Les fleurs sont blanches et coriaces quand elles vieillissent; ses feuilles ont longtemps servi à lutter contre la malaria, ce que ne peuvent faire ni les papillons ni les gants.

 

Si les 3, les mains, les papillons et les gants peuvent avoir un point commun ( et les mains peuvent en avoir avec les 2 !!!), en revanche, je n'ai pas à chercher à sentir le parfum d'un gant comme si c'était une feuille d'Eucalyptus.

C.A.-L. Août 2011