65 Réveil

Publié par Claire A-L

 

 

HELP !

 

 

 

 

 

 

Metz !

Raconte ma jeunesse

Dans l'odeur de l'herbe coupée

Au bout de l'Esplanade replantée.

 

Je veux

Aux fleuves paresseux

Et par endroits fangeux et verts

Me confier à l'approche de l'hiver.

 

Las. Vois-tu

Les merles se sont tus

Ceux des vieux quartiers démolis

Que petite j'entendais de mon lit.

 

Te retrouver

Au hasard des allées

Des chemins menant à ma rue

Est impossible. Tu as disparu.

 

 

Transformée en parking

La place où enfant je jouais

Devant le porche où grand-mère habitait.

 

 

Les beaux mirabelliers.

Leurs fruits lancés dans des paniers.

Je me rappelle les mirabelliers.

 

 

Retrouver...

Le décor a changé.

Mais il me reste la tendresse

De tous ceux qui autour de moi se pressent ...

 

"Vois-tu,

Me disent-ils, ta rue

où tout te semble inanimé

Pourrait pour un baiser se réveiller".

 

Oui !

Je m'étais endormie.

Coulent coulent mes souvenirs

Ferments de chaleur pour des joies futures.

 

NOV 2011

 

 

Publié dans Poème