30 Poème "Division" 30

 DIVISION

 

De l' enfant unique et choyé... 

noué à  toutes les attentions et toutes les angoisses aussi

noyé hors de l'eau originelle dans les balbutiements d'un amour infini qui s'essaye étonné

qui attire et repousse

et attire encore

retarde serre et coupe lance et rattrape

au rythme d'un souvenir d'amour douloureux

d'un désir d'union fusionnelle impossible 

frémissement insaisissable irradié 

interminablement en fuite en fugue

mais qui réapparaît évident, entier 

dans le clapotis  léger, régulier

en même temps  dense et vierge,  

Unique et plein.

 

Et le voilà devenu ainé...

brutalement déchiré précisément dans cette certitude d'amour arc-en-ciel nuancé

Explosion impitoyable imposée, incompréhensible.

Cri de souffrance incompris, méprisé, repoussé. Inexcusable.  

Ouverture initiatique à jamais à l'autre presque comme soi

qui prend tout.  Peur violente. Ravage.

Haine interdite. Indicible. Inexprimablement réprimée.

A taire, au plus profond de soi.  

A résorber, panser, malaxer, transformer.

A Renvoyer  avec signes d'amour,  ambigüs forcément.

 

 

                                                                C.A.-L. janvier 2011