18 Premier jour. Soirée.

 

 

Reliée à toi en moi je cherche, pas à pas.

Déchiffrement du réel. Epreuve poétique.

Mes yeux cachés se posent sur un clocher invisible de fin de jour

et pérégrinent déposant sur un même plan des cris lointains, une alarme et des pépiements.

Ailleurs, je le sais : une tulipe rouge.

Par moment, l'un ou l'autre se détache sur la portée. Ils jouent entre eux, se mêlant à distance sans se confondre. Intacts.

A l'arrière plan, une voiture accélère.

Il me revient un pot rempli de fleurs,

de fleurs multicolores. Sont-elles fanées, déjà ?

Tes livres sur la table m'assourdissent. Des mots arrivent aussi, se rejoignent, se distribuent sur la page dans un ordre contrôlé, appris, convenu.

Décevants, creux. Mes pensées tournent court.

Insuffisance essentielle de la capture. L'imagination disparaît durant le temps passé à nommer.

Vain effort ! Maladroit. Sans joie.

Et je reste là et mon stylo s'active. Le vent se lève, les heures comme l'alarme s'affolent.

Escarpement.

Ni monter, ni descendre. Bloquée.