100 HÉSITATIONS - Pour rimes en “ure”. Entre ça et ça ?

100           HESITATIONS - Pour rimes en “ure”


 

                                              Entre ça et ça ?

Entre le chien et le loup,  bois et enclume, la jour et le nuit


 

Vise-moi cette allure !  En a-t-il de l’allure !

Et pour deuxième rime en ure, balayure.

En parlant de jambages, je disais cambrure

Et toi bien sûr tu me répondais chamarrure


 

Inconvenance qui sonna la déchirure

Je me précipitai alors sur “ébarbure”

Qui m’avait tout l’air d’être de bonne facture

Mais pour la fin d’un quatrain c’est une gageure


 

CAR DE QUELLE ESTHÉTIQUE dans ce cliquetis

TE REVENDIQUES-TU ?


 

Nous nous décidâmes enfin pour le mot hachure

Piocher des mots dans un sac c’est être immature !

Pour boire la ciguë jusqu’à la lie “jaspure”

Vint à moi comme dans la pâte la  lavure. (sic)


 

En pensant à Carmen ce fut manufacture

Le chant d’Orphée qui charme toute la nature

Jaspure et j’aspire paronomase obscure

Et pour faire rêver le crustacé pagure*


 

*Il a 8 pattes et 2 pinces. Il squatte les appartements vides des mollusques.

Il a des relations très spéciales avec un genre particulier d’anémones de mer.

Il...Mais “ Chut” Préservons,  nous aussi, son intimité. Merci bien. 


 

Pour en revenir à nos vers voici raclure

Qui est dans le champ lexical de salissure

La meurtrissure d’un fruit est une talure 

Un urus, un  Aurochs, autrement dit un ure


 

Pour choir enfin par terre sur un plancher “veinure”

Sur un corps quadrupède en mouvement “zébrure”.

Toi qui plus haut parlait si fort de chamarrure

Finis donc avec moi ces strophes à vive allure !

10 août 2013