112. Déchirures effilochées

Publié par Claire (C.A.-L.)

112. Déchirures effilochées

Déchirures effilochées

Dis continu

Irrelié

Ne continue pas

Mais si continue, dis !

Libre...

de celle-là de liberté qui fait peur

ni reconnue ni louée ni promue ni glorifiée, proclamée.

Avoir peur

peur

Dis joint

être seul, séparé

Être seul

trembler

Par différence distordue

être peur, par-dessus le toit, des toits, encore des toits

Des faîtes d'arbres à la cime penchée

Enfermé dans liberté qui cherche, hoquette, liens pour se relier, se rallier

se raillant d'elle-même

devenue son cilice

Sans nom de-ci de-là

accostant un instant

Les yeux levés

aimantézétoilés.

Vitévite

Repartir chassé.

Effacer trop - tant traces dans herbe, sable et boue.

Vide

A pardonner.

D'être là. D'être peur.

Raconter peut-être avec mots dans phrases

Cimenter dans syntaxe bien rodée, codée, adoubée

Bétonner

Bien clos

invisible.

Peur !

Puisque la vie est là ni simple ni tranquille...

C.A.-L. 4 juin 2014

Publié dans Poèmes