Très intéressant : des extraits d'un article d'Ignatio Ramonet sur la pensée unique qui ronge nos sociétés

Publié le par Claire (C.A.-L.)

                           http://www.monde-diplomatique.fr/1995/01/RAMONET/1144

  En 1995, Ignacio Ramonet (Directeur du Monde diplomatique de 1990 à 2008) écrivait ceci :

   "Englués. Dans les démocraties actuelles, de plus en plus de citoyens libres se sentent englués, poissés par une sorte de visqueuse doctrine qui, insensiblement, enveloppe tout raisonnement rebelle, l’inhibe, le trouble, le paralyse et finit par l’étouffer. 

Cette doctrine, c’est la pensée unique, la seule autorisée par une invisible et omniprésente police de l’opinion.

                                        Qu’est-ce que la pensée unique ?

 La traduction, en termes idéologiques à prétention universelle, 

des intérêts d’un ensemble de forces économiques,

celles, en particulier, du capital international. [...] [représenté par tous ceux] qui, par leur financement, enrôlent au service de leurs idées, à travers toute la planète,

de nombreux centres de recherches, des universités, des fondations,

lesquels, à leur tour, affinent et répandent la bonne parole.

Ce discours anonyme est repris et reproduit par les principaux organes d’information économique, [...]- The Wall Street Journal[...] etc. -, propriétés, souvent, de grands groupes industriels ou financiers. Un peu partout, des facultés de sciences économiques, des journalistes, des essayistes, des hommes politiques, enfin, le  reprennent [...] et le répètent à satiété. 

Sachant pertinemment que, dans nos sociétés médiatiques, répétition vaut démonstration.

L’économie est placée au poste de commandement. 

Une économie débarrassée, il va de soi, de l’obstacle du social, sorte de gangue pathétique dont la lourdeur serait cause de régression et de crise.

La répétition constante de ce discours, dans tous les médias, par presque tous les hommes politiques, de droite comme de gauche,

 lui confère une telle force d’intimidation

 qu’elle étouffe toute tentative de réflexion libre,

 et rend fort difficile la résistance contre ce nouvel obscurantisme .[...]

On en viendrait presque à considérer que les 17,4 millions de chômeurs européens, 

le désastre urbain,

 la précarisation générale, 

la corruption, 

les banlieues en feu, 

le saccage écologique, 

le retour des racismes,

 des intégrismes et des extrémismes religieux,

 et la marée des exclus

 sont de simples mirages, des hallucinations coupables,

fortement discordantes dans ce meilleur des mondes qu’édifie,

pour nos consciences anesthésiées,

la pensée unique."

                                      --------------------------

A lire également  

Publié dans citations. Notes.

Commenter cet article