Hommage - Jacqueline de Romilly (1913 - 2010); extraits d'une interview de Pierre Démeron, il y a un tout petit peu plus de 30 ans, en 1984

Publié le par Claire

Philologueécrivaineprofesseur et helléniste françaiseMembre del'Académie française, première femme professeur au Collège de France. 

http://www.samuelhuet.com/paid/44-polemos/237-enseignement-le-jaccuse-de-jacqueline-de-romilly.html J. de Romilly interviewée par Pierre Démeron in Marie-Claire, 1984 (il y a 31 ans).

 Auparavant...séquence souvenir, occasion, aveu : réponse au "Pourquoi elle ???"

Au bout du compte...Des moments de bonheur...et des concours

         Les langues anciennes, m'ont appris la patience du dévoilement.

 Durant des heures, recopier des mots incompréhensibles

(avant de les  traduire je recopiais-ce qui était formellement déconseillé par mes différents professeurs-les textes,phrase par phrase, pour m'en imprégner...hérésie !!!  ) 

    puis s'emparer d'un gros dictionnaire et chercher à décrypter...

 Encore écrire.Au crayon de papier.Noircir des pages et des pages...  

  Pour donner un sens, du sens.

  Clarifier, supprimer les zones d'ombres, les imbroglios... 

  Entrevoir la possibilité d'une phrase, construite, éclairante, pour moi, 

pour le texte,dans sa logique, dans sa texture et pour l'auteur qu'il revive là, 

          jaillissant sous ma plume, alors toute puissante.  

(En me relisant ce matin, je me dis que j'étais assez mégalo, finalement sous mes petits airs de petite grosse...) 

 Il y avait sur le site cité en infra, une très belle photo [ "... et ce miroir grossissant  qui regarde et révèle  l'autre côté créant un insert utilisé comme une" bulle", de savon, de bande dessinée...Fleurs séchées, tiroir aux secrets ? ...] que j'avais copiée/collée, et qui a été supprimée, hélas...depuis.    

  http://documentaires.france5.fr/documentaires/jacqueline-de-romilly-la-vigie-grecque

 
               Extraits de l'interview de Pierre Démeron
"...la fonction même de l'enseignement c'est de développer, de fortifier, d'entraîner, grâce à l'effort, les moyens encore virtuels chez ceux que l'on veut former, que l'on prétend former...les choses les plus austères peuvent amuser les enfants si l'on sait les leur présenter.
                                    Les enfants, aujourd'hui ...
"... bien sûr, ils ont un vocabulaire technique plus étendu, une expérience du monde concret plus riche. Mais s'ils ne savent ni raisonner ni s'exprimer ni critiquer les informations si riches qu'ils reçoivent, où sera le bénéfice ?
                   Je sais bien que la culture évolue avec le temps. "
"La TV, aux jeunes d'aujourd'hui, apporte certainement énormément de choses,
mais elle ne développe sûrement pas leur activité personnelle de raisonner, leur possibilité de comparer. Elle leur donne aussi l'habitude d'une attention non obligatoire, non active, non continue, qui ne favorise pas l'étude...
"Il paraît que la TV ouvre sur le monde, et tel jeune qui ignore que Voltaire est mort, l'a peut-être vu ...dans [un jeu télévisé entre un chanteur et une responsable politique).
... "L'émulation et la sélection sont les ressorts de l'enseignement, elles sont indispensables, l'émulation fait travailler, c'est son premier bienfait.
la sélection, on la présente comme un barrage.... 
C'est le contraire.
Il faut se la représenter comme un appel vers le haut, stimulant, prometteur de progrès pour tous. Viendrait-il à quelqu'un l'idée de reprocher à un entraîneur d'inciter ses sportifs à se surpasser eux-mêmes, à surpasser les autres pour obtenir l'une de ces victoires sur le stade qui enflamment les foules ? "On prétend qu'on n'est pas contre la qualité, seulement contre l'élitisme, en fait la haine de l'élitisme est si violente qu'elle entraîne la ruine de la qualité de tout et de tous.
...la politisation, c'est-à dire en fait, remplacer de haut en bas les critères du savoir par ceux de l'appartenance politique est, aux yeux de Jacqueline de Romilly une des grandes causes de la décadence de l'enseignement. 
        "À l'heure actuelle, je suis pour tout ce qui peut être un asile.
 Après tout, il y a eu des périodes d'obscurantisme et de barbarie où la culture s'est réfugiée où elle a pu". 
                        Qui sont ces "nouveaux obscurantistes"?
                                       - les ennemis de la culture classique :
*"Ceux qui l'ont côtoyée sans l'avoir et qui contestent non seulement l'enseignement mais son utilité.
*Les désabusés qui ne comprennent pas qu'à tous les niveaux, elle forme les esprits, les  caractères, les intelligences, les volontés". 
 *et aussi la primauté donnée au concret, au pratique, à l'immédiatement utile, sur l'abstrait :
"Le concret, les données de faits multiples, les connaissances éparpillées, les miroitements des sensations subies, voilà précisément ce qui désoriente.
Le détour par l'abstrait sert tout simplement à penser avec prudence, fermeté, cohérence. En distinguant les notions de façon rigoureuse. Selon la logique. Il apprend à poser des questions, à distinguer la faiblesse des réponses, à reconnaître une démonstration, le chaînon manquant etc. Tout ce qui est nécessaire justement, tous les domaines de la recherche et plus simplement dans toutes les activités, même plus simples de la vie quotidienne !
Le remède : le retour, entre autres, vers les études littéraires, aujourd'hui si peu considérées,
...l'analyse grammaticale des phrases, l'analyse intellectuelle des textes, la traduction méthodique,... la philosophie sont justement ce qui forme à celle de raisonner sans lequel aucune connaissance n'a plus d'utilité."
 

 

Publié dans citations. Notes.

Commenter cet article

see here 01/09/2014 13:37

Jacqueline de Romilly is considered as one of the greatest leaders ever produced by France. She had participated in many protests for protecting the environment and the nature. Many important decisions were made because of the struggles made by her.