Novembre 2013 - Soirée "Amable Tastu" au Centre Culturel de Queuleu

Publié le par Claire (C.A.-L.)

      portraits tastu ( base gravure 1870 )                                                 2lyre jaune tastu sans cadre blanc                                

 

                                              A la redécouverte d'Amable Tastu 

                                 (Metz, 1795 - Palaiseau, 1885)

           Après le petit salon tenu à La Maison de Verlaine, 2 rue Haute-Pierre à Metz, le vendredi 8 novembre dernier, consacré  à la lecture à 3 voix du conte de  Peau d'âne, revisité par Amable Tastu,  en 1836, c'est à Queuleu,  au centre Culturel que s'est continué le travail passionnant mené autour de la redécouverte de Sabine, Casimir, Amable Voïart-Tastu, née à Metz,  rue des Clercs, et dont une rue située dans le quartier du sablon porte le nom.

Une petite pierre à l'édifice, posée par ceux qui étaient là pour écouter ou pour dire textes et poèmes.

Qu'ils soient tous ici très chaleureusement remerciés pour leurs marques d'intérêt et de sympathie.

Je fais des voeux pour qu'une  "nouvelle vie" commence pour cette femme de plume plutôt oubliée,  talentueuse, cultivée et généreuse, à la personnalité attachante et stimulante.

 

 

---

Ci-dessous l'introduction lue par Jean-Luc Antoine

---

  Qui est Madame TASTU ?

tastu vert orange      AMABLE MUSEE portrait assise

"On ne peut pas rejoindre une  personne au-delà des traces qu’elle laisse après son passage, nous avons la chance qu’ Amable Tastu, en ait  laissé suffisamment pour que nous évoquions  ensemble, ce soir,  cette figure messine, méconnue dont vous avez, entre parenthèses,  pu admirer le buste en plâtre, parmi celui des “illustres” à l’entrée de  la FIM, le mois dernier : en témoignent quelques photos. (cf panneaux)

A l’atelier poésie du Centre, depuis quelques mois, Marguerite Thierry, Marie Daffini et Claire Antoine travaillent sur son oeuvre poétique  en particulier. Elle a appartenu à ce qu’on a coutume d’appeler “la première génération romantique” et  a connu, dans la première partie de sa vie,  une certaine notoriété dans la sphère des poètes du début du XIXème siècle.

  Elle fréquentait le Cénacle de Charles Nodier, peuplé de toutes les grandes figures de la littérature française : Victor Hugo, Alphonse de Lamartine, François-René de Chateaubriand, Sainte Beuve. Habituée des Salons, hauts lieux de culture et de débats, en particulier de celui de Madame Récamier où elle eut comme amies, entre autres la Sapho moderne, Adélaïde Dufrenoy ainsi que la frémissante Marcelline Debordes Valmore.

Pour éclairer le contexte historique et sa biographie, nous écouterons Sébastien Wagner puis nous intègrerons la poétesse qu'elle était, ardemment, dans le grand mouvement romantique né au XIXe,  dont par certains côtés, nous dépendons encore aujourd’hui : Caroline Antoine nous en donnera les principales caractéristiques.

Comme il n’est pas possible d’oublier la relation qu’Amable entretenait avec le monde de la musique,  c’est Lyliane Bocquet qui sera chargée d’évoquer Camille Saint Saëns, un ami d’Amable Tastu, pour lequel elle a écrit quelques livrets.

Marguerite Dias -Thierry, s’attardera un peu sur  Marceline Debordes-Valmore, l'amie chère, dont la poésie sensible et élégiaque diffère de celle d’Amable .

Marie Daffini, elle, nous présentera une autre Amable Tastu, celle qui est connue à Palaiseau, ville où elle a fini ses jours, et où son souvenir est entretenu avec beaucoup d'enthousiasme et d'amour, dans une pièce du Musée, tout près d’Aurore Dupin, dite Georges Sand !  

 

Vous pourrez feuilleter deux de ses livres obligeamment prêtés par le Conservateur des lieux. Nous saluons et remercions Monsieur Grobois.

 

 Ghislaine Griso des soroptimistes nous expliquera comment Amable Tastu est encore bien vivante aujourd’hui, à Metz, pour des collégiens  de 3e du Haut de Blémont et de leur professeure de français.

Afin de  comprendre ce qu’elle apporta à la poésie et ce qui lui fut reproché, vous  entendrez également, entrecoupant  les différentes interventions  des poèmes et  des textes d’Amable Tastu, mais aussi en écho, les propos de certains de ses contemporains et des  poèmes qui lui sont dédiés, dits par des participants et amis de l'atelier poésie

André Bouchut, Paulette Merpillat, Caroline Antoine, Marie Daffini, Marguerite Dias-Thierry et Claire Antoine (...)

Merci également à Josette Bouchut pour les arbres généalogiques ascendants et descendants de l'auteur

---


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article