Rencontre avec Pierre VINCENT ( in Revue "Plumes au Vent" n°80 )

Publié le par Claire (C.A.-L.)

        L'article se trouve dans la revue Plumes au Vent ( PAV) n°80 de mars 2013


               lien de la revue et du site qui l'accueille créé par Paul Blanqué, 

                                     http://www.semellesdevent.net/  

 

  •  Semellesdevent et Paul Blanque : un monde de voyages et de promotion de la francophonie par l'écriture sous toutes ses formes avec l'APAC : l'Association litteraire Plumes A Connaitre. Chroniques, manifestations, cafés litteraires...

 

       

                                                 Rencontre avec Pierre VINCENT

 

C'est en milieu d'après midi, à la Brasserie du Grand Comptoir, le lieu privilégié des Cafés littéraires APAC messins, qu'il y a quelque temps déjà, j'ai eu le plaisir de rencontrer Pierre VINCENT. Il a accepté de se déplacer, en compagnie de son épouse Nelly, afin de répondre à mes questions.

Un moment d'échange, particulièrement sympathique et « naturel », au cours duquel je n'ai pratiquement pas pris de notes !!!

Pierre VINCENT a anticipé nombre des questions que j'avais prévu de lui poser. C'est à mon retour chez moi que j'ai commencé à consigner sur mon petit carnet les éléments de réponses à ne pas oublier...

Depuis, est paru son recueil Avec toi, Sur le chemin de mes émotions.

Les trois poèmes qui m'ont le plus touchée, ont été présentés et lus, en été, sur une radio locale.

Ce sont : « Naissance », « Les bruits du temps » et « Carpe diem »...

 

Quand je ne pourrais plus aller par les chemins, Marcher à tes côtés, ta petite main dans la mienne. J'écrirai, j'écrirai sur un grand parchemin, ces heures du passé, pour qu'il nous en souvienne.[...]



Voici notre échange reconstitué

 

P.V. - Je me suis demandé : « Pourquoi moi ? ».

C.A. - Par choix personnel. Bien avant de me plonger dans votre recueil, j'aimais déjà vos poèmes. Un certain nombre d'entre eux figurent sur le site de la SPAF ( La société des poètes et artistes de France, spafenlorraine.unblog.fr/ )

P.V. - Après une vie professionnelle où j'ai eu la chance de pouvoir répondre à des défis, qui m'ont appris beaucoup sur moi-même, j'ai résolument choisi l'écriture...

C.A. - «  Ecrire en vers, écrire en prose, Mais l'important n'est-il pas d'écrire ? », les deux premiers vers du recueil...

P.V. - En effet, j'ai toujours écrit. Des écrits techniques, ou ce poème auquel vous faites allusion et qui était au départ un discours, destiné à quelques collègues et amis.

C.A. - Et maintenant ?

P.V. - J'ai une formation littéraire, classique, avec laquelle l'écriture poétique me permet de renouer.

C.A. - Un cadre, une certaine discipline. En effet, les procédés rhétoriques que vous privilégiez, vos choix lexicaux parlent de cette formation...Traces, « petits cailloux »...

P.V. - Pour retrouver et faire jaillir l'émotion, garder intact le goût d'aimer, de vivre chaque instant.

C.A. - Vos thèmes …

P.V. - La nature, le temps qui passe... l'enfance, la jeunesse et la femme. Je m'appuie, sur mon expérience, d'homme, de père, grand-père...et aussi sur mes lectures, sur la tradition poétique, les poètes qui m'ont précédé et qui nourrissent mon imaginaire...Hugo, Musset, sur des mythes, des légendes... « Dame Licorne ». J' insère parfois des citations, dans les poèmes eux-mêmes. Des éléments, que je garde et autour desquels je reconstruis, je bâtis du nouveau.

C.A. - C'est ce qui fait la consistance et la richesse des images créées par vos mots... Ceux-ci provoquent une émotion, faite de gravité et de délicatesse à la fois, mais également le sourire. Il se dégage de l'ensemble une certaine légèreté amusée, parfois, comme dans « Gaminerie ». Votre message...

P.V. - «  Message », le mot est inexact, trop fort, mais bien sûr, ce que je souhaite faire passer c'est l'amour de la vie, l'espérance, ces petits riens qui sont tout ...

C.A. - ... qui font que la vie vaut la peine d'être vécue. La SPAF vous a décerné le Grand prix des poètes lorrains. Vous avez également reçu l'alérion 2012, « Pour un hymne à la vie écrit en alexandrins. »

P.V. - Des surprises qui me disent que je dois continuer sur la voie que j'emprunte aujourd'hui.

C.A. - Avec Nicole Métivier, Sylvie Weiss et d'autres encore comme Armand Bemer, vous avez organisé un concours à destination des scolaires de la région lorraine. Un partage illustrant les valeurs qui irriguent profondément vos textes.

P.V. - Une expérience formidable, au départ un peu utopique, dans le cadre du Printemps des Poètes. A renouveler !

C.A. - Merci, Pierre Vincent.

 

                                                                                                            Claire Antoine  image claire rencontre avec

                                                                                                                            cliché Paul Blanqué

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Activités diverses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article