Poème de Pablo NERUDA, "Communications démenties", extrait de Résidence sur la terre

Publié le par Claire

Je commence à le mémoriser. Il sera retranscrit par bribes. Je ne recopierai que ce que j'aurai retenu, petit à petit... 

 

 

Ces jours-là égarèrent mon sens prophétique,

les collectionneurs de timbres entraient dans ma maison,

et embusqués,

aux hautes heures de la saison,

ils assaillaient mes lettres, 

ils arrachaient d'elles des baisers froids,

des baisers soumis à une longue résidence marine,

et des sortilèges qui protégeaient mon sort avec une science féminine  et une défense calligraphique.

Publié dans citations. Notes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article