"Instants poétiques" Bérangère THOMAS sur Radio Jerico

Publié le par Claire (C.A.-L.)

002

Poétesse, auteure  de nombreux recueils,

comme La regardeuse,

les insolitudes - disponible dès septembre -, musicienne;

elle pratique également le dessin, la photographie;

ajoutons qu'elle est Présidente des Amis de Verlaine,

qu'elle gère chaque année depuis 2002 le Concours de poésie Paul Verlaine;

qu'à Metz et à Paris on a beaucoup parlé d'elle et de son combat - gagné - pour l'achat et la restauration de l'appartement de la rue de Haute-Pierre ( face au Tribunal de Metz ) - là où Verlaine a passé son enfance -

qui va devenir un lieu touristique messin incontournable et un passage obligé pour les amateurs de poésie et d'art...

Vous avez reconnu Bérangère Thomas.

Écoutez ces 3 poèmes qui n'épuisent en rien la diversité de son talent.

 

 

EXTRAITS

***


Promenade


Sous la voûte d'un arbre et l'haleine du vent

Un instinct silencieux me guide et me console

Quand fuyant l'éphémère et tout ce qui désole,

Je marche solitaire et pensive souvent.


Dans le lointain je cherche un écho rassurant,

Un signe lumineux, un mouvement gracieux

[...]

 

C'est ici, près de l'eau, que je viens recueillir

Le murmure d'un soir qui me semble envoûté.

***

 

 

 

                Un extrait d'Eloge à la terre (*1) ( Edilivre classique collection )


[...] La terre des promesses que j’ai crues

La terre qui regrette maintenant

La terre des arènes et de la foule

La terre des guerres mentales

La terre du hasard et des changements

La terre mécanique dans son destin

La terre qui va se tromper

La terre que je voulais toujours être

La terre dans l’album photographique

La terre qui jaunit avec le temps

La terre que tu es belle !

La terre si riante de jadis

La terre que la terre

La terre que nous prenions dans nos bras

La terre que nous embrassions à pleine bouche

[...]

 

La terre…

Des « patatipatatas » et puis voilà

[...]


 

***

 

 

Joueur de blues…


Son corps en « X » balance en swing,

Stetson baissé, il pleure en blues.

Plus de soirée et de smoking,

Il a perdu son andalouse…

Un musicien seul sous la pluie

Lance de longs sanglots d’amour.

Au saxo cette mélodie

Arrache les coeurs alentour.

Ses doigts écrivent à l’inconnue.

Traversant l’air, la note aïgue

Est un appel au long du jour.

Et dans le vent, et sous l’averse,

Comme un antique troubadour,

Son chant résonne et nous transperce.


***


                        (*1) La dernière publication de Bérangère Thomas, Eloge à la terre, vient de paraître.  

                                           http://www.edilivre.com/eloge-a-la-terre-berangere-thomas.html 

Indignation, émotions. EvocationsParce qu'un arbre est un être vivant et que la nature représente notre miroir profond,   Éloge à la terre est MON cri du cœur qui alerte sur notre condition d’être vivant en perdition face à la démesure et au déni de la terre et de la nature  alors que l’on parle tant d’écologie en effleurant (effeuillant) le problème.

Publié dans Activités diverses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pierrot rochette 09/02/2013 23:11

ICI LE RÊVEUR ÉQUITABLE
QUÉBEC:)))

fantastique votre blog
bravo Bérangère Thomas:)))
magnifique oeuvre poétique:))

Permettez-moi
de vous offrir
une de mes chansons
qui parle de la vie
d'un artiste-peintre
et du rapport entre
sa vie privé et son art

EN MARCHE VERS UNE VIE PRIVEE OEUVRE D'ART

Ce qui est beau dans la vie privée oeuvre d'art,
c'est d'en être le peintre,
dans un atelier où on doit à la fois
peindre l'infinie joie d'une humanité
qui s'élève peu à peu en soi
et donner une poignée de main à celui ou celle
qui reprend sa vie d'artiste du quotidien en main.

16 ANS D'AVENTURE

une ière neige sur le lac
un pic bois qui passe en ami
un chien qui marche sur la galerie
deux hommes qui parlent de la vie

une peinture sur le mur
l’homme se lève
me rappelle l’essentiel

sa peinture date de 16 ans
l’homme avait déja 38 ans
était amoureux fou d’une femme
qui tenait dépanneur, corps et âme

pendant que lui
d’un autobus
était chauffeur de vie

travaillait pour
Chevrette transport La Tuque
avait hâte a la fin de semaine
tiens ben ta tuque

rêvait du cap de la madeleine
mais le dépanneur ferme si tard
toute la semaine

en attendant
monte chez son frêre en haut
avec toiles et pinceaux

REFRAIN

sur sa toile
des arbres, des billots et de l’eau
qui dansent l’amour
comme la chute entraîne tout su l’tableau

quand on contrôle pu rien
c’est qu’y a des matins
où l’amour doux
c’est trop fou

quand on contrôle pu rien
c’est qu’y a des matins
où l’amour doux
c’est trop fou

COUPLET 2

y a pu de neige sur le lac
ou est le pic bois mon ami
le chien est en bas d’la galerie
l’homme est dehors avec un sac de voyage

sa vieille peinture
reste sur le mur
avec toute sa magie

un grand amour
c’est tellement fort
que leur ière fille s’appelle Pascale
une ado de 15 ans qui mord
la vie comme à son ier bal

pendant qu’sa soeur
Justine 9 ans
sourit aux étoiles

la femme se meurt d’un cancer
l’homme a finit par jeter sa dernière bière
il doit monter à Trois-Rivières
il sera bientôt père et mère

sa vieille peinture
su l’mur le rassure
sur 16 ans d’aventures

pierrot
vagabond céleste

www.enracontantpierrot.blogspot.com
www.reveursequitables.com

sur google,
Simon Gauthier, video vagabond celeste