Concernant l'auto édition (que je pratique, autrement, je ne m'en soucierais pas, évidemment )

Publié le par Claire

  •  
  • SDC11942Volée de bois vert

    Commentaires ( anonymés trouvés par-ci par-là )  ouille ouille ouille...très très... comment dire...?  

    Ce que tous "les édités" pensent tout bas  et ne révèlent que quand "les auto édités" ont presque ( car enfin, il faut bien quand même qu'ils le sachent et ne croient pas que...hein, on est d'accord...) quitté  la pièce...

     
    UNTEL 1 - Personnellement,  je n'ai que la plus grande méfiance pour ce type de publication...Il semble  à qui, "pour de vrai "?  qu'ils répondent souvent  oui ! Pas toujours, mais bon... à un désir de compensation de l'auteur, ce qui n'est pas le cas des vrais, des édités, qui eux euh euh euh... "Je vous ai  compris"  et vous aussi - clin d'oeil, souriresssss !-  qui se sent incompris "... "En général, les bouquins auto-édités sont chiants: souvent mal écrits, maladroits dans la construction ou tout simplement niais...Le but serait de rentrer dans les frais d'impression, semble-t il." Mon Dieu ! Quelle horreur ! Là ça en devient scabreux.  Que l'on fasse évacuer la salle !
    UNTEL 2 - ... l'auto édition est une aberration ! c'est dangereux ! c'est un gouffre financier pour l'auteur et "lui donne une prétention qu'il n'a pas" ! Nous y voilà...C'est surtout ça, en fait, même si je ne comprends pas bien le sens de cette que je qualifierais, pour être gentille, d'elliptique...
    UNTEL 3 - Rappelons qu'en 2007 seul 2 % à 5 % des auteurs de ce type ...Je veux dire de ceux qui s'auto-proclament sans l'aval donc d'un quelconque éditeur  
    ont pu vivre de leur "art" tête de lard. Hahahahahaha. C'est une élite !  Hithithithit Hiphiphip Hichichic...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article