A eu lieu à Metz, une conférence de Christopher Pollman, sur l'enseignement français conçu comme " remplissage de cerveaux vides".

Publié le par Claire

 

                                                  Christopher Pollman,

                           professeur agrégé de droit public de l’Université Paul Verlaine.

                        Conférence-débat co-organisée avec l’Université Paul Verlaine et

                                  Les Amis du Monde Diplomatique de Metz    

                       Le résumé de la conférence se trouve sur le site

            http://local.attac.org/moselle/spip.php?article438

            J'en ai extrait quelques phrases qui rejoignent mes constats

            ( enseignante je fus...qui plus est de "Lettres"...avec  DEA et CAPES*** [label  'Université de METZ', dite, longtemps après mon passage et  pour très très peu de temps encore "Paul Verlaine"] )     

"En France, élèves et étudiants sont conditionnés à recevoir leurs cours comme des dictées.

L’enseignement se conçoit largement comme le remplissage de cerveaux vides.

Il décourage donc l’élève de s’exprimer"

, or... "« l’idée vient

en parlant », comme l’a déjà noté Heinrich VON KLEIST au début du XIX ème  siècle". 

..."En résultent des programmes scolaires et universitaires surchargés,

alors que les détails des matières ainsi débitées ne serviront  plus jamais...

L’apprentissage se déroule alors comme un processus machinal..".

                                    

                                      Références entre autres :

 

Marie-Laure DE LÉOTARD, Le dressage des élites. De la maternelle aux grandes écoles, un parcours pour initiés, Plon 2001

Peter GUMBEL, On achève bien les écoliers, Grasset 2011, notamment p. 14.

Pierre MERLE, L’élève humilié. L’école : un espace de non-droit ?, Presses univ. de France 2005

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------

Extrait d'un monologue (Acte II scène 1 in Je me débrouille, mais parfois ça tangue  ), attribué à une femme qui croit qu'elle a des comptes à régler avec le système familial, scolaire et universitaire...alors que tout le monde s'en fout... Que c'est triste !!!!!! 

***("donc Bac +5 pas plus dit-elle en grimaçant de jalousie sans aucun doute, mais ça, ça n'a pas lieu de figurer ici. ça gâche tout...,- pourquoi pour qui tu "gâches toujours tout ?- Cette délirante paranoïa que tu montres à dessein, en espérant faire oublier - je te connais, va ! - que tout le monde, dans ton cercle le plus rapproché et le plus fermé a une twèze, voire pluzzieurrrs. Tu n'as pas pu, c'est tout.  Cache-moi tout ça, vilaine !")

Publié dans Activités diverses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article