Henri BERGSON (in article ds Atlas de la philo)

Publié le par Claire

     Chagall dessin motif agneau                  ( Pour se rafraîchir les idées, les cours de philo sont si loin...)

Une pensée de l'intuition intellectuelle.


Dans l'Evolution créatrice Henri Bergson élabore une philosophie  englobante de la vie, processus créateur permanent porté par "l'élan vital"...


L'entendement est incapable de comprendre le vivant car il procède d'un mode de fonctionnement statique, qui parce qu'il  abstrait et isole,  ne peut rendre compte du dynamisme et de l'inédit de la vie.

Cette inaptitude provient aussi de la conception spatialisée et quantitative du temps qui caractérise notre vie quotidienne et les sciences physiques.


Elle est en contradiction avec la durée : fondement du flux de la vie, courant indivisible et créateur qui conserve en soi ce qui est passé et qui porte ce qui advient.


La durée est appréhendable dans l'expérience intérieure qui exprime la qualité pure et l'intention des états intérieurs.
L'élan vital traverse la matière et  se différencie en produisant 3 formes de vie/ la plante, l'animal et l'homme.
L'intellect propre à l'homme s'oriente vers le statique et le matériel et ne se réalise parfaitement que dans le domaine de la réalisation technique : l'homme est avant tout homo faber
Seule l'INTUITION, concentration et engagement de "l'âme toute entière" permet d'entrer en "sympathie" avec la source créatrice de l'élan vital.


Dans Les deux sources de la morale et de la religion il distingue les formes "ouverte" et "fermée" de la morale et de la société.


La société "fermée "impose à l'individu une somme d'attitudes au sein desquelles la morale fonctionne comme un système de normes impersonnelles et dictées par les besoins de la communauté.


La morale "ouverte" en revanche, repose sur la liberté, l'amour et l'appel du "héros".


La solidification ds usages et des croyances qui règnent dans la "religion" statique favorise le maintien de la société établie. Elle fonctionne comme protection contre la peur et l'insécurité,

tandis que l'essence de la "religion" dynamique  réside dans la mystique, dont le but est l'union avec le créateur. 

Publié dans citations. Notes.

Commenter cet article