Exercice d'atelier : jeu sémistiche pour lieu aménagé (99)

Publié le par Claire Antoine

A la question : Quel est ton lieu de confort, de sérénité, ton grenier, ton jardin d'Eden,  avec son silence studieux et ses passions irrégulées, ses parties ombragées, son « green world », hors des regards et des villes ? 

Dante dit de lui que là "c'est le printemps toujours". 

Dis là où tu te caches !

Obscur souvent,

"Féminin" dit-on aussi,

"Voilà le mien", dis-je 

 

"Mon locus amoenus" en 9 alexandrins sans rimes aux hémistiches non classiques, recyclés...

 

Mes pieds reposent sur la terrasse en béton

Loin d'un arbre tordu penché vers le soleil

- Un lilas violet enlacé par le lierre - 

Bébé écureuil grimp(e) au tronc du forsythia 

Son panache repeint d'un roux foncé les feuilles 

Les mésanges bleutées ont retrouvé leur nid

Une fine senteur de terre et d'herbe fraîche

S'exalte au souffle doux du zéphyr qui chuchote...

...

"Mon Dieu, Mon Dieu, la vie est là simple et tranquille". 

                       

                                                            Exercice court

 

Extraction des syllabes 5/6/7 ( soit les hémistiches et leur entourage immédiat)

 

Sent sur

 latordupenol

et, en reuil,

grimp' au repeintd'un bleu téesontsent

Eur de fledouxdu !

 

Retraitement : choix ( homophone/graphe·s)  et recontextualisations 1 et 2 

 

Sur les feuilles froissées du calepin mouillé : 

- Lettr'en noir et orange grimoire où je mélange...

- Peinturer la voie lac-tée sur le franc-tillac@

"teur" ? Je choisis hauteur...Doux tracé d'amateur !

Serait-ce làtralalalatra la paisible rumeur venue de l'esprit ruiné par Dada.

 

                                       *

Elle consent là-haut sur la Tour "Dupénol"

et, en treuil,

grimpe encore plus haut jusqu'au repindin bleu, si bleu, d'un bleu tesson comme son sang

C'est l'heure exquise de "FLEDOUDU"!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article