Hors lieux

Publié le par Claire Antoine

Hors lieux

Certains pays

Sont hors temps

Hors lieux

Sans carte, sans piste

Ils existent dans l'épaisseur

des interstices du coeur humain

Dans les rêves,

Dans les mots

Sur des écrans de cinéma, d'ordinateur

Sur des feuilles de papier

Sur les scènes des théâtres :

Ce sont les utopies. 

 

Mais ça ne suffit pas.
Et pour se sauver
les humains 
- Parce que 
Là où on vit, où on meurt, où on aime 
Là où on passe, on s'arrête, on se repose,
dans le train, sur une plage, dans son lit,
C'est plein de creux, de bosses
C'est dur ou c'est poreux
C'est joyeux ou c'est triste -
Les humains, dis-je, 
inventent des contre-espaces
Des lieux autres
A portée de main
A portée de coeur
Ils y chuchotent leurs secrets. 
 

Nichés dans le fond d'un jardin qui devient sombre forêt,  dans la cave ou le grenier où règnent les fantômes,  dans la petite boîte du fond de l'armoire de la chambre,  sous des piles de vêtements ou de livres, dans une cigarette ou dans un verre de vin, 

Ils invitent à des ailleurs 
Qui dévient la vie
La rendent vivable.
- C'est partout où tu peux te déplier, te déployer
Loin des regards. -
 
Devenir, mais pour soi, le nourrisson
- qui ne sait pas qu'un jour
il contrôlera ses besoins, ses désirs,
qu'il les cachera -
ou le vieillard  
- qui ne sait plus...-
 
Au milieu de nulle part,
Autour de la fontaine, 
Je m'invente encore un peu un jardin magique
Dont les portes s'ouvrent parfois pour moi
Où je navigue, en silence, avec ferveur
Là où j'ai recueilli toutes les beautés du monde.
                                                             Claire192  ( inspirée par Michel Foucault)
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article