191 Tenue de camouflage

Publié le par Claire Antoine

Collage collectif d'enfants de l'école primaire Camille Hilaire,  lors du Printemps des Poètes de 2017, au Centre Culturel de Queuleu

Collage collectif d'enfants de l'école primaire Camille Hilaire, lors du Printemps des Poètes de 2017, au Centre Culturel de Queuleu

                                                                       Tenue de camouflage

Sous un masque

Se soustraire

À soi

À ses petits côtés

Devenir anonyme.

 

Déterminer le point

D’où partent et reviennent

Le réel et l’imaginaire

Où ils se réconcilient.

Le refroidir

Se réveiller

Le descendre

Le mettre à terre

Pas très facile

 

Travailler la surface du sol

Décrasser

Dépasser

Faire face

S’effacer

Oublier

Pas si facile

 

Effacer le d’où je viens

Pour écrire enfin

Sous mon nom,

Couchés, des mots.

Pouvoir se lire

Guérir

Lire

Se relire

Supporter de se lire.

Ne voir que les reflets

Pour pouvoir dire vrai. 

Est impossible

Montrer sans exhiber

Pas facile

 

Mais laisser ses plaies se cicatriser

Les montrer

Au tiède soleil irisé par le vent

Les célébrer.

Déplacer la souffrance.

 

 

Prendre du temps

Extraire et

Sublimer

Échapper

A l’intimité moite

Aux sécrétions, aux fluides et aux humeurs

 

Entrer patiemment dans l'obscur avenir

Soumis à la  violence du fleuve tortueux

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article