Pontiffroy Poésie, Albane Gellé, pour la dernière rencontre de la saison

Publié le par Claire Antoine

Albane Gellé et Alain  Helissen à Metz

Albane Gellé et Alain Helissen à Metz

Albane Gellé

"Quelque chose du quotidien contre le bruit du monde"

 

 Quelques uns des mots gelléens glanés dans mon petit cahier, hier, dans une poésie du suspens,

  délicate ouverture, de "volets (qui) s'ouvrent" sur des rideaux ajourés...

Innocence de l'enfance, regards attentifs des commencements 

 

"Je m'attends chaque instant à des choses merveilleuses"

désir des premières fois

"Tu sais je n'imagine rien"

"Tu veilles à ne pas disparaître"

"Tu souffles sur un pissenlit"

" Ce qu'il faudrait ...La photo des fleurs dans le verre à moutarde"

Ebauche in-définie

"lâcher prise" d'avec un récit probable,

                 sus

                                                      pendu dans la perspective

                                                                      du haïku

ou sur le souffle du vent

à supporter les dissonances

"...Elle a fait tomber quelqu'un d'autre

Sa solitude

Elle hurlait à la fenêtre que sa vie en dépendait

Tenir en respect

tenir//chapelle//tête//claire absolument

Poèmes cailloux - petits blocs de verre éclatés

Accepter de laisser ...

Quelque chose du quotidien contre le bruit du monde

Des détails qui me font des signes

Tu te souviens ?

Le chemin pour aller jusqu'à toi...Je grimperai aux arbres

Une raison pour demeurer//plusieurs//debout

Je, cheval

Energie commune

entre écrire et être à cheval

Entre// l'animal et la langue

Intensité du// rassemblement du// moment présent 

et le risque

Entre l'animal et la langue

intensité du rassemblement du moment présent

et le risque

rassemblement sans dressage

 

Tu voyages avec moi

Tu n'es pas encombrant

Monde du cerf volant ou du cinéma

le monde rentre dans mes oreilles

passe par dessous  ma bouche cousue

 

...En attendant, je débrousaille ..."

 

Publié dans Pontiffroy-Poésie

Commenter cet article