En résonance...avec "le lyrisme et le pouvoir salvateur de l'épiphanie musicale'' - David guérit par sa cithare la mélancolie de Saül, lien avec l'harpéopathie, musique thérapeutique à la harpe

Publié le par Claire Antoine

                                                     Quelques notes
La harpéopathie est une forme de musique thérapeutique spécifiquement jouée à la harpe, en contact direct entre le musicien et son (ses) écoutant(s).
Il ne s'agit pas de jouer une musique pour obtenir tel ou tel effet,
mais d'aller à la rencontre de la vitalité profonde de l'écoutant
de lui offrir une musique en écho ou en reflet de son énergie personnelle.
Sur base de ces sons, directement en lien avec sa propre énergie, l'écoutant va pouvoir, consciemment ou non, ré-ajuster sa propre vitalité.
"auto-guérison" 
                                            Un miroir vibratoire pour se ressourcer.
Le but  du  praticien harpiste est de déterminer au plus juste les besoins de la personne au-delà du goût ou de l'envie.
De trouver la bonne musique, pour que l'écoutant se sente (enfin) chez lui.
                                   Christina Tourin parle  de "créer un berceau de son".
 Le harpiste en harmonie avec son propre potentiel créatif, 
accède à une forme d'élévation esthétique
Tout le monde a un "ton de résonance", ton avec lequel son corps résonne.
Tout comme sur la harpe jouer un Ré, c'est faire vibrer en écho les autres cordes de Ré
De la même manière, déterminer le ton de résonance d'une personne permet de mettre son corps en vibration. Reconnaissance entre le corps et ce son.
On peut déterminer le ton de résonance d'une personne, la saison d'âme où se trouve la personne pour laquelle l'harpe-thérapeute improvise : Chaque tempérament est en lien avec un rythme, un genre de musique, un tempo, une mesure… On peut repérer la résonance par le ton de la voix, l'observation corporelle, l'intuition…, la confirmer en observant les réponses que la personne manifeste : confort, respiration, plaisir…ou que l'on peut pressentir dans la musique elle -même : fluidité*, sonorité, amplification vibratoire….
*Le timbre même de la harpe est souvent ressenti comme ruisselant, cristallin, en forme de gouttelettes, etc…

 

Publié dans lien

Commenter cet article