Atelier du 19 janvier - La fable et ses réécritures - Le loup et l'agneau

Publié le par Claire Antoine

Lecture des textes en prose  ( d'une dizaine de lignes) écrits à la manière d'Esope ou de Phèdre                                        à partir de la morale 
                                    " La raison du plus faible est toujours la meilleure"
         Etude analytique - pour bien percevoir les procédés de l'écriture Lafontainienne -
                                                     de Le loup et l'agneau
                                  et pour le 26, début de la réécriture en vers
                      avec un soin particulier accordé
                         au dialogue argumentatif sobre et efficace
                                             et au portrait typal  
     Après discussion sur
comment c'est être fort/faible aujourd'hui   ? Comment ça se voit, ça se dit, ça se vit, ça s'entend et même ça se respire ?
sur
l'idée de la morale/moralité du "moraliste" qui écrit une fable, un apologue dans le but de distraire ( ce qui implique de faire sourire des gens qui ne veulent en aucun cas "se prendre la tête avec des trucs trop compliqués-engageants" ) et d'éduquer, ce qui veut dire là aussi  de penser censure,  à savoir, ce qu'on ne peut pas dire du tout, parce qu'on ne pourrait même pas s'imaginer le faire sortir de son cerveau
      ===>>>   Le prochain texte en vers irréguliers comme La Fontaine   avec un loup et un agneau et une morale implicite          
Atelier du 19 janvier - La fable et ses réécritures - Le loup et l'agneauAtelier du 19 janvier - La fable et ses réécritures - Le loup et l'agneau

Commenter cet article