Fragment 31 Sappho, texte grec, translittération et en lien traduction d'Yves Battistini

Publié le par Claire Antoine

Sappho dirigeait un chœur lyrique féminin, appelé par elle moisopolon oikia, ou la « maison consacrée aux muses ». C'est un groupe de jeunes filles, des hétaires, qui intervenaient par leurs danses et leurs chants, en particulier durant les cérémonies de mariage. 

On peut lire ce fragment comme un épithalame (ἐπιθαλάμιον / epithalámion), une sorte de poème lyrique composé à l'occasion d'un mariage, à la louange des nouveaux époux. 

 

φάινεταί μοι κῆνος ἴσοσ τηέοισιν               phaïnetaï  moï kènos isoss tèeoïsinn

ἔμμεν ὤνερ ὄστις ἐναντίος τοι                   emmen 'ôner ostiss énantioss  toï 
ἰζάνει καὶ πλασίον ἀδυ                              izaneï kai plâsionn adu  
φωνεύσασ ὐπακούει                                   phônéisass ypakouei 


καὶ γαλαίσας ἰμμερόεν τὸ δὴ ᾽μάν             kai gelaisâs îmeroenn to dê'mann
καρδίαν ἐν στήθεσιν ἐπτόασεν,                kardiân en stêthesin eptoaisen
ὠσ γὰρ εὔιδον βροχέως σε, φώνας         ôs gar euidonn brokheôss sé phônas'
οὐδὲν ἔτ᾽ ἔικει,                                       oudenn'et'eikei


ἀλλὰ κάμ μὲν γλῳσσα έαγε, λέπτον        alla kam mèn glôissa eague lepton 
δ᾽ αὔτικα χρῷ πῦρ ὐπαδεδρόμακεν,        d' autika khrôi pur upadedromakènn
ὀππάτεσσι δ᾽ οὐδὲν ορημ᾽,                    oppatessi d 'oud'en orêmm'
ἐπιρρόμβεισι δ᾽ ἄκουαι.                          epirromBeisi d 'akouai


ἀ δέ μ᾽ ί᾽δρως κακχέεται, τρόμος δὲ         a de m' i’drôs kakkheetai tromos de
παῖσαν ἄγρει χλωροτέρα δὲ ποίας             paisann agrei khlôrotera de poiâs
ἔμμι, τεθνάκην δ᾽ ὀλιγω ᾽πιδεύην              emmi tethnâkèn d 'oligô' pideuênn
φαίνομ 'ἔμ' αὔτᾳ. ἀλλὰ πὰν                       phainom 'em' autai. alla pan

τόλματον, ἐπεὶ καὶ πένητα                       tolmaton, épéi kai penèta ..

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article