144 Trop ...

Publié le par Claire Antoine

                                   144 Trop ...

Bulle de silence

Pansement

Transfusion d'un sang de mots neuf

que je n'ai pas servis

 

Je ne supporte plus

mon ton plus

ma voix

- usée diffusée

mésusée utilusée

trop -

que je rejette avec impatience

pour qui je n'ai plus aucune indulgence

qui me devient à moi-même ennemie

 

Celle qui porte la parole pour elle-même - poétique - 

la parole don

qui sort de son halo,son mystère

qui révèle d'autres choses qu'elle-même

 

découverte dévoilée décapée

sans reflets ni mirage

sable brûlant

forêt incendiée

 

Vite

des lignes... 

Percer, saigner

écrire

retourner

encroûter, enfermer sur la page

des signes apaisants

faits de mots et de phrases

inquiètes ou harmonieuses

Les sentir, les toucher du dedans

Pour à nouveau pouvoir m'aimer.

 

                                        C A-L, décembre 2015                  

 

Publié dans poème

Commenter cet article