"Molière malgré moi", avec Francis WEBER, un spectacle à ne pas manquer si vous allez à Paris

Publié le par Claire Antoine

Avant l'arrivée de Francis Weber sur la scène  du théâtre de la gaieté

Avant l'arrivée de Francis Weber sur la scène du théâtre de la gaieté

Un spectacle d'une rare qualité

et un comédien hors pair,

drôle, émouvant.

Francis Perrin joue de tous les niveaux possibles de la dramaturgie et de la narration d'une vie, d'une carrière mythique, celle de Molière, avec ses ambiguïtés, ses concessions à la vie quotidienne, son dévouement à sa troupe, son amour inconditionnel qui le pousse parfois à agir dédoublé dans un sens que son esprit critique ne peut lui pardonner

son amour absolu et quotidien, - dans les grands et les petits moments - d'une vie consacrée au théâtre,

 au risque de tout perdre.

Francis Perrin  ou Molière ?

Il y a des moments où l'on ne fait pas la différence...

Les extraits choisis créent une légère frustration chez le spectateur qui connaît les textes de Molière plébiscités par les professeurs de français du système scolaire ... Car, mis à part, en particulier, les derniers vers du Misanthrope, il est difficile de murmurer les extraits en même temps que Francis Perrin... 

...il nous fait découvrir des passages peu connus... 

...qui donnent envie de rentrer chez soi pour ouvrir les oeuvres complètes de Molière. 

Un clin d'oeil aux "Molière" termine le spectacle

Publié dans théâtre

Commenter cet article