"Frères humains..." si nous étions des lettres

Publié le par Claire (C.A.-L.)

 Avec un p'tit côté, une apparence  "sérieuse-scientifiqueet psy" : classement, étiquetage                      
Si nous, frères en humanitude, nous étions des lettres... 
... Nous serions chargés d'exercer chacune des 5 fonctions suivantes à divers moments :
fonction de base, fn de position, fn auxiliaire, fn zéro, ou /et fn incluse dans un digramme.
Nous conviennent-elles toutes ? Ce qui revient à nous demander si nous sommes fonctionnellement interchangeables ?
                                                                TEST     
                                                                  1.BASE
- Tout le monde garde sa fonction/valeur de base tout le temps : son corps et ses "instincts premiers" permettant sa survie, et quelques caractéristiques, des invariants sur lesquels je ne m'étends pas ici, car cela mérite bien plus que ces quelques lignes superficielles destinées à me/vous divertir...
                                                                  2.POSITION
- Quand il est en compagnie, l'humain ajoute à ses invariants une fonction/valeur qui prend en compte la place particulière qu'il occupe dans le groupe. Les échanges au sein des groupes transforment et font varier certaines caractéristiques sensibles et perméables. Ils deviennent agents de liaison : un homme pour exister et être à l'aise dans un groupe de femmes fera inconsciemment fonctionner ce qui chez lui est de l'ordre du féminin et l'inverse est forcément tout pareil également, par entropie caméléonienne.
Ce qui peut aller jusqu'à la transformation complète, les uns pouvant, parfois, au sein d'un même groupe se substituer aux autres.

                                                                  3.AUXILIAIRE
Certains peuvent devenir en quelque sorte des agents de liaison
Quelqu'un sans être lui-même nommé "X" ou "Y" peut influer sur la manière d'agir d’un groupe voisin,  et ainsi permettre l' articulation des deux; passant de l'un à l'autre, il les aide à se comprendre "à la marge". Toujours à cette même "marge", il facilite la définition de la position des uns et des autres par rapport à la leur.
En auxiliaires, aides de camp, leur rôle est d'empêcher la coagulation mortifère de deux êtres, leur disparition l'un dans l'autre, de par leur différence suffisamment identifiables pour les maintenir dans leur altérité positive.
Certains, il leur suffit d'être là pour que d'autres apparaissent dans la clarté et la beauté de leur particularité.  
                 4.PARFOIS, ILS NE "SERVENT à RIEN," d'où la FONCTION "ZERO"
ce qui veut dire, pour une lettre, que sa présence équivaut à une absence qui ne modifie rien, ni au coeur, ni à la marge, ni à l'origine, ni là ni ailleurs...
mais pour "le vivant", et plus particulièrement pour les animés et encore plus précisément pour les humains, est-elle concevable, cette fonction ? C'est peut-être la seule à différencier les "êtres" des "lettres" 
   5.Et Pour finir...CERTAINS VONT PREFERER SE METTRE EN COUPLE, EN DIGRAMME. Ceux-là accepteront la possibilité d'être parfois transparents tout en connaissant leur valeur et toutes les autres fonctions auxquelles ils pourraient être appelés. Ils compenseront tout bonnement les pénuries, les disettes, les manques.
 

Publié dans réflexion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article