"Partages en mots et en musique", hier, à Varangéville

Publié le par Claire (C.A.-L.)

"Partages en mots et en musique", hier, à Varangéville

Une très belle, très sympathique rencontre en mots et en musique,

de poètes, écrivants et écrivains de Lorraine,

Salle Clavel à VARANGEVILLE,

tout près de SAINT NICOLAS DE PORT, à mi-chemin entre NANCY et LUNEVILLE

à l'invitation et Claude AMMANN et de Simone DEZAVELLE de l'Académie Léon Tonnelier.

Quelques petits souvenirs de la première partie, pardon à ceux que j'ai oubliés, en particulier une dame qui raconte la naissance de son petit frère avec tendresse et humour, car je n'ai pas pensé tout de suite à prendre mon petit carnet !!!

Tradition des oeufs de Pâques avec Maïté Petit

"Petite fille déguisée un peu morose...J'aimerais comprendre leur langage"

Au cours d'un stage d'écriture avec Claude et Marie Weber de Neufchâteau

"La porte était ouverte..." "Oh ! Les mains ...Avec les mains peut-on faire un pied de nez ?" "Quand la main devient poing enfle alors la colère."

Geneviève qui choisit l'anniversaire du débarquement, le Jour "J" " Blanches sur gazon vert ...les croix". Suzy Leblanc évoque "l'amour", Philippe Mitre s'adresse aux objets et dialogue avec un œuf dur; Pierre Vincent, lorrain, champenois de naissance et son texte fétiche " Douce souvenance", "Elle s'appelait ... Comme c'est loin déjà, c'était hier, c'était là-bas,... la paix sous le lilas"

Katy Loby, artiste peintre et Rémy De Bores dans un sketch "En affaire, il n'y a pas d'amis...Tu permets que je compte ?" Thierry Schmaltz " A qui penses-tu ma grand-mère ?" Marie Daffini, de Saulny, d'origine meusienne et les lilas du jardin, près du puits. Pricilla Benoît d'Epinal, "Atlas porte le monde...Il se surpasse" et " Ophélia... dérive tout doucement, joue avec les ombres, tendrement bercée, une chauve souris sur la poitrine". Simone Dézavelle, met en scène un paon : Le jeune paon ondulait...L'éventail de ses plumes ocellées...Dieu que je suis élégant"

Rémy "Elle a trois papas : papa noir, papa bleu et papa rouge...Elle jouait à la poupée aussi, mais beaucoup moins souvent..."

Bernard Appel, lorrain et citoyen du monde, "Dans mon bahut qui sent la frite...Je cours partout plus vite, plus vite...Toi, curé dans ton presbytère..." "Là, dans le pli le plus intime du cou, il y a ce parfum qui peut rendre fou..".

Nicole Bardin-Laporte "Vivre, ...Il est des fleurs d'un jour qui ouvrent sur le jour un regard indolent...Et un jour dans ses bras un enfant à bercer..."

Christian Ingret-Taillard, dont l'inspiration démarre dans les rues d'Essey, où il se promène avec son chien : "Si on pouvait m'éviter ça..." "Mon jardin qui me fut si doux..." "Tout de suite !...Non ! Ne pas dire ...Demain, mais le faire tout de suite...Te dire combien je t'aime...Réaliser nos rêves". Katia, elle, rêve au " privilège de l'âge...Quand d'Âgecanonix j'aurai la barbe blanche..." Avec Claude, notre hôte, une petite visite au musée : "Plus vous serez loin, plus vous pourrez apprécier les détails" Noella : "Rendez-moi l'âge de mes amours...Vivement l'été on fera ce qu'il vous plaît..." Dominique Poirot et ses poèmes humoristiques " Toute la forêt résonnait de ma voix Croâ, croâ ..." Vacances lunaires : " Mon chéri pour cet été, j'ai pensé..." Katy, de Gondreville, " La maison aux doux parfums de rose, mes pinceaux en émois..."

En ce qui me concerne j'ai lu en tout trois textes, dont un écho mélancolique de mon quartier, situé "Non loin d'un monument muséal ...au toit en forme de chapeau chinois...Plus d'écureuils, plus de renards, à peine des chats en maraude, escortés d'aboiements polis..."

Merci pour l’invitation !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nicole BL 12/06/2014 23:27

Merci Claire, pour cette évocation de cet après-midi agréable et instructif !

cloclo 28/05/2014 23:08

Bravo Claire d'avoir pris des notes et d'avoir immortalisé ainsi ces moments forts d'émotion et de plaisir ! Merci à toi de ta présence dynamique et unique qui est à chaque pour moi source de joie et de bonheur ! Sans oublier Marie la lumineuse qui éclaire le monde de son sourire et de sa délicate poésie...Au plaisir de se revoir bientôt. claude