166 - Fidèle

Publié par Claire Antoine

                                                                                         Je t'aime... 
"N'importe quoi !" 
Comme toujours, tu es mon problème

Tu dis quoi ? Tu dis "Va-z-y ..." Mais où ?  
 
T'es mon problème
Quand tu dis ça tu dis quoi?

T'es mon problème t'es mon problème

Tu veux dire que Fidel, le Castro, lui, 
Qui est mort 
C'est n'importe quoi ! Tu t'en fous...?

Mais moi, c'est mon problème
C'est mon problème
 
"Va-z-y..." Mais, va-z-y... Quoi ?

Je l'ai aimé,
par les livres, par les films, par les médias
Comme tant qui l'ont aimé, aimé, respecté, mythifié !

C'est un con, tu dis
C'est n'importe quoi, tu dis !
C'est de la politique, tu dis
Tu dis, tu dis...
Tu dis que tout ça c'est du bidon, du pipeau,
des images des pouvoirs pour mystifier
pour posséder, pour s'imposer, pour dominer
pour enfermer, pour aveugler, pour museler
etcetcetcetc.
 
Mais peu m'importe ton avis.
Rien à faire de ce que tu me dis.
 
Quoi ?
"Va-z-y...Prends ton mouchoir" 
 
Aujourd'hui.
Fidel est mort 
un monde est mort 
Mon monde de mes illusions de ma jeunesse est mort
Et j'en suis si triste !  
 
Mais je pleure tellement aussi
Pour reprendre mon âme
Léonard Cohen
Que j'ai tellement au plus profond de mon coeur.
 ( à l'occasion de la mort de Fidel Castro, et de Léonard Cohen en ce très triste mois de novembre 2016)