143 "La nuit sous la peau"

Publié le par Claire Antoine

                       143 "La nuit sous la peau"

De la tête

Au coeur

Par un corps gros 

D'émotions

 

Je me sens

Monstre

En léthargie qui rampe

et s'affale sur la grève nue

Agitée intus et in cute de courants de vie électriques qui 

vibrent, zèbrent, s'allument, grésillent 

au son d'un mot, d'une note

pour la tache de couleur

sous la caresse de la tendresse

à la saveur d'un pain aux noix

dans l'odeur des agrumes râpés

 

Puis ils se retirent s'éteignent

Vite

je ferme les yeux

pour les retrouver 

sur l'écran du dedans

de la nuit étoilée

à laquelle je me suspends...

 

Publié dans poème

Commenter cet article